ales-indc3a9givrables-logement

Personne n’ignore, qu’il y une crise du logement dans la crise sociale actuelle.

En tant qu’assistants sociaux, nous recevons toutes les personnes, qui souffrent de cette crise, et les autres, qui ont aussi droit à un logement adapté à leurs ressources, à leur composition familiale, proche de leur lieu de travail, leur permettant de concilier et d’assumer tous les pans de leur vie.
Et ce n’est pas chose facile.

Avec près de 1 800 000 demandes de logements sociaux en France (sans compter les conjoints enfants concernés) pour 4 600 000 logements sociaux existants, il y a tout de même, a priori, un espoir pour toutes ces personnes, d’en obtenir un.
Un jour…

Par ailleurs, on créé chaque année entre 100000 et 130000 logements sociaux.
Petit, voire gros coups de gueule, car 2% d’entre eux restent inoccupés, car mal situés, trop chers ou à réhabiliter. Ce qui signifie, qu’il s’agit d’un jeu à somme quasi nulle. Ce qui est créé, finalement reste vide. Félicitons nos chères têtes pensantes de la Nation, qui gaspillent l’argent public.

L’un des motifs récurrents des personnes, qui se rendent au service social voir un assistant social, est le logement. Souvent, les problématiques sont liées à des loyers élevés et des ressources insuffisantes. Suite à des accidents de la vie (maladie, perte d’emploi, séparation…), les situations économiques des personnes peuvent se dégrader, et le logement devient un enjeu important.
Mais il y a aussi les 13% de la population,pauvre, c’est à dire près de 9 millions de personnes. Parmi elles, beaucoup ont du mal à se loger dignement et de manière viable. Ce sont aussi des enfants, qui pâtissent de nos politiques sociales, dont celle du logement, incompétente.

1305_logements

Pour tous ces pauvres, qu’est-il fait actuellement par nos dirigeants ?
En 2013, ont été créés :
– 29734 logements sociaux PLAI (plafond de ressources inférieurs à 12722 euros pour une personne seule) ;
– 54 788 logements sociaux PLUS (plafond de ressources inférieurs à 23127 euros pour une personne seule, soit une petite classe moyenne) ;
– 32 543 logements sociaux PLS (plafond de ressources inférieurs à 30055 euros pour une personne seule, soit une classe moyenne).
Il y a eu également plus de 5000 logements type loyer libre, sans plafond de ressources (et oui cela existe ! Tout le monde peut être demandeur d’un logement social).
Les loyers du PLAI sont très faibles, ceux du PLUS un peu plus élevés, et ceux du PLS et PLAI sont très élevés.

Vous l’aurez donc compris, actuellement, nos dirigeants décident de construire plus de logements sociaux pour les revenus les plus élevés, que pour les pauvres.
Les objectifs de la loi de 1998 de lutte contre les exclusions sont bien loin…
Ne parlons plus du sacro-saint droit au logement, et du principe de solidarité !

Au lieu de dépenser à créer des logements sociaux (dont 2% resteront vides), profitons de cette loi ALUR et de l’encadrement des loyers pour aider financièrement les classes moyennes à se maintenir dans leur logement. Mais relogeons tous ces pauvres, qui vivent dans des taudis. Soyons cohérents !

Il devient tellement facile d’orienter des personnes vers les assistants sociaux pour des questions de logement, alors que pour ces derniers cela est devenu tellement… impossible… faute de baguette et de pouvoirs magiques, d’assurer un accompagnement vers l’amélioration de leur situation, tellement les moyens se restreignent, et les objectifs politiques visés, s’éloignent de ceux du travail social.
Perte de sens dans tous les sens !

Pour des raisons électoralistes et un peu de mixité (mal pensée et non accompagnée), les politiques préfèrent supprimer les dispositifs ciblés vers les publics pauvres, afin de financer ceux qui ciblent les électeurs potentiels, les fameuses classes moyennes.
Ils n’ont dieu que pour le logement intermédiaire.
Je suis en colère.

Nous sommes les spectateurs impuissants d’un nouveau phénomène social. Après les travailleurs pauvres,voici les nouveaux pauvres : les classes moyennes.

La classe moyenne m’a tuer.
Signé Le pauvre.

index

Publicités