Mariage pour tous, enfance, égalité… un combat qui continue !

Tout est loin d’être gagné, même si on en entend moins parlé. L’homosexualité a toujours un tabou, un non dit, un truc qu’on évite, qu’on contourne, qu’on enfoui. Alors jusque là rien de surprenant.

Le mariage pour tous, c’est une loi. Une loi de 2013 qui a permis à plus de 50000 personnes homosexuelles de se marier, et surtout, d’apporter une sécurité, une normalité à leur situation, leur existence, leur vie… et leurs enfants.

Cette loi conforte le progrès pour notre société qui se veut humaniste plutôt qu’ancrée dans un dogmatisme.

Pourtant, le droit à être comme tout le monde n’a pas été une évidence. Au contraire, il y a eu des revendications, des luttes, une guerre civile. Une partie de la population  assise sur son égoïsme, son intérêt personnel, alors que le législateur n’agit que dans l’intérêt général.

Plus de 300 000 enfants ont des parents homosexuels. Que penseriez vous de votre père ou de votre mère, si la société le ou la pointait comment une anomalie de la vie sur Terre ? Seriez vous fier de cette bête de foire, qu’on frappait, qu’on arrêtait, qu’on internait il y a encore quelques dizaines d’années en France ou bien encore qu’on pend, qu’on lapide dans d’autres pays, encore de nos jours ? Quelle conséquence psychologique cela pourrait-il avoir sur l’enfant, que d’être la chose de cette anormalité ? Ne nous apprend-on pas que le plus important pour qu’un enfant se construise, c’est d’être aimé et valorisé, afin qu’il ait confiance en lui pour devenir un adulte prêt à affronter la vie ?

Rappelons qu’en France, ce sont autant d’enfants suivis ou accueillis par l’Aide sociale à l’Enfance. Il est où le bonheur dans la famille, qui est dite « classique » ? C’est enfants là ne sont pas, loin de là, les enfants d’homosexuels !

En mars 2016, le législateur a souhaité moderniser la loi de 2007 relative à la protection de l’enfance. Pourquoi ? Pour protéger et favoriser le bon développement des enfants, du plus jeune âge jusqu’à l’âge adulte.

Cela ne semble pas évident pour tout le monde ! Un collectif de maires « pour l’enfance », dont le meneur est Franck Meyer, a été créé pour poursuivre le combat de la « Manif pour tous » contre le bien vivre ensemble, l’égalité et le bien être de tous les enfants. http://www.mairespourlenfance.fr/

Tous ces maires veulent nous protéger des drames qui vont arriver si nous laissons tous les gens s’aimer, tous les enfants avoir des parents comme les autres. Et puis surtout, à les écouter, dans quelques années, si tout ça continue, nous serons tous polygames. Le monde n’aura ni queue ni tête ! Ce qui est sûr, c’est qu’il y a ceux qui pensent avec raison et avec leur coeur, et les autres… qui pansent les plaies de leur éducation claquemurée.

Comment peut-on se prévaloir d’être les garants de l’enfance, alors même que le but de la lutte est d’en laisser des centaines de milliers sur le carreau ? Des centaines de médecins aident chaque année des couples homosexuels à concrétiser leur projet de famille http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/03/17/97001-20160317FILWWW00280-130-medecins-ont-aide-des-couples-homosexuels-a-avoir-des-enfants.php

Pourtant ces maires (de la République ?) ont fait de la lutte contre l’égalité, leur projet politique. D’ailleurs la loi punit de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende le fait pour une personne dépositaire de l’autorité publique (le maire) de refuser le bénéfice d’un droit accordé par la loi pour discrimination en application de l’article 432-7 du code pénal. L’argument avancé est celui de la liberté de conscience. Elle a toujours bon dos la liberté !

J’ai honte de ces élus qui se prévalent d’être pour l’enfance, alors qu’il ne voit pas plus loin que leur opinion, qui leur est propre, mais qu’ils peuvent taire L I B R E M E N T  !

8631359991926.jpg

Publicités